Accueil Rubriques Aéromédecine Le Rhume : c'est grave, Docteur?
Le Rhume : c'est grave, Docteur? Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Patrick Duchesnay   
Mardi, 19 Février 2008 09:53

Source : www.enviro2b.com - « Il est mort de quoi ? »

- « D’un rhume »

- « Ah alors, c’est pas grave ! »

Si le rhume peut rarement tuer directement, il peut occasionnellement provoquer une incapacité en vol.

La rhinite ou rhume banal que chacun rencontre une ou plusieurs fois par an, entraîne une inflammation des trompes d’Eustache. Celles-ci font communiquer la gorge avec les oreilles et établissent une pression constante de part et d’autre du tympan. Elles s’ouvrent quand, lors d’une plongée sub-aquatique, vous soufflez en vous bouchant le nez et en fermant la bouche (manœuvre de Valsalva). Le claquement qu’on perçoit alors dans les oreilles objective leur bon fonctionnement. De même, quand un planeur perd de l’altitude, la pression atmosphérique augmente et l’équilibre de part et d’autre du tympan se fait naturellement, sans qu’on y prenne garde, la plupart du temps.

Quand vous êtes enrhumé, les trompes d’Eustache se bouchent. Si vous volez malgré cela, d’une part votre audition sera moins bonne, ce qui est un moindre mal, mais surtout vous risquez lors de la descente une otite barotraumatique extrêmement douloureuse, la pression atmosphérique poussant le tympan vers l’intérieur jusqu’à le percer, et même créer un vertige, on ne peut plus gênant quand on est dans la troisième dimension.

Source : www.creapharma.ch/otite-definition.htm

- « Y a pas de danger, j’ai mis des gouttes dans le nez et j’ai pris du Tulagrip »

Eh bien, vous aggravez votre cas, jeune homme ! Fouiller dans la pharmacie familiale peut être imprudent, voire dangereux quand on fait du vol à voile.

Dessin : Joub et NicobyCertains médicaments, et notamment ceux contre le rhume risquent, non seulement de faire mauvais ménage avec ceux que vous pourriez déjà prendre pour une autre raison, et par exemple aggraver une hypertension, mais aussi de provoquer une somnolence qui ne manquera pas de nuire à la qualité du pilotage…

Si vous êtes tellement accro et que vous ne pouvez pas vous passer d’une journée de vol, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien des médicaments sans effet indésirable délétère pour le vol.

Mais le mieux, quand on est enrhumé, c’est de rester au sol à tenir la planche…

Bons vols à tous

Docteur Patrick Duchesnay

 

Mise à jour le Jeudi, 21 Février 2008 13:13
 
Copyright © 2018 Comité Régional de Vol à Voile de Bretagne. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
Bannière
Bannière
 

Partenaires